#23 Les Caraïbes (10/11/2014 au 14/12/2014)

Categories Uncategorized
0

Nous sommes arrivés au petit matin du 9 Novembre 2014 à l’île de Sainte Lucie à la Soufrière après avoir passé 17 jours en pleine mer et avoir parcouru 2100 mn. _DSC5377 Dès l’approche de la Soufrière qui est un mouillage connu des guides nautiques par la beauté des alentours, nous sommes fascinés par la végétation luxuriante, par les pics de formation volcanique bordant le mouillage et par clarté de l’eau ! Nous avons qu’une seule hâte, c’est de plongé à l’eau, de randonnée et de rencontré la population. A l’approche du mouillage, on commence à voir apparaître les mats des voiliers et des catamarans. Une barque motorisée commence à se diriger vers nous. On aperçoit un rastaman à l’intérieur. Il vient nous souhaiter la bienvenue et il nous informe que nous devons prendre une bouée. Il nous indique quelle bouée nous devons prendre et sans que cela soit nécessaire nous donne un coup de main pour nous attacher à la bouée. Suite à cela, il nous réclame des dollars alors que nous pensions que son aide était gratuite. C’est le retour à la réalité. A peine arrivés qu’il faut commencer à se barricader pour ne pas se retrouver dans des situations délicates. Nous avons lâcher 5$ pour qu’il nous laisse tranquille. A priori ici, beaucoup veulent ton argent à tout prix. Il est nécessaire de refuser l’aide extérieure, et les soit disant cadeaux si tu ne veux pas te retrouver dans une situation délicate qui ne peut être résolue qu’en sortant le porte monnaie. Il y a des pays comme ça mais, je vous rassure, il y a d’autres pays où l’aide, les cadeaux, les mots gentils n’ont pas d’arrière pensé numéraire, et il y a aussi d’autres pays où l’on ne t’aide tout simplement pas, on te dit pas bonjour, et on en a rien à foutre de ton argent … Au mouillage de la Soufrière, nous sommes restés 3 heures, car commençant à comprendre comment ça marche, on avait un peu peur d’aller à terre pour qu’on nous quémande dans la rue pour la bouée, pour le droit d’avoir un voilier, pour le droit de dire bonjour … Alors nous avons bougé à Marigot bay, 3 heures de moteur plus au Nord sur la même île pour aller dans un mouillage « officiel » où nous pourrons faire nos papiers d’entrée, et où le mouillage est autorisé et gratuit de façon officielle. Le soir même de notre arrivée, Arbutus était mouillé dans un mouillage magnifique, nous avons dîné dans un restaurant à fleur d’eau et nous commencions à profiter de la vie aux Caraïbes. IMG_8989 Sur Sainte Lucie, nous sommes aussi allés à la capitale pour son marché avant d’aller vers le fameux mouillage du Marin en Martinique ! _DSC5402 Quel bonheur d’arriver en Martinique. En fait, j’aurais préféré arriver au Marin ou à Sainte Anne directement. _DSC5431 L’ambiance est plus décontractée et le mal du pays commençant à se faire sentir, en Martinique, on se sent chez soi ! On dirait un morceau de la France télé-transporté de l’autre côté de l’Atlantique par magie. _DSC5454 La Martinique (et les autres département d’outre mer) vient contribuer de façon splendide à la diversité géographique et culturelle de mon beau pays. IMG_9040 Même si il y a eu des problèmes d’intégration (et peut être il y en a toujours), une fois le pieds à terre, j’ai reconnu immédiatement la ressemblance : entre la poste, les enseignes commerçantes, les écoles, la mairie, en passant par les matériaux pour construire les bâtiments, mais aussi les poteaux électrique, les trottoirs, les routes, et même les plaques d’égouts, on retrouve plein d’éléments que nous avons en commun en Métropole … IMG_9218 En Martinique, on a vu le Marin, on s’est baigné et on a randonné à Sainte Anne, on a nagé avec les Tortues à l’anse d’Arlet, on est retourné sur les traces de mon frère à l’anse Mitan, on a visité la capital, Fort-de-France, on a vu Saint Pierre qui avait été complètement détruite par la montagne Pelée au début du 20ème sièce en l’espace de quelques minutes, on a visité une rhumerie, on a randonné jusqu’au sommet du Pelée, …. IMG_9050 IMG_9026 IMG_9081 IMG_9092 Puis nous avons continué notre chemin vers le Nord à destination de Saint Martin pour rencontré la famille de Mardaline. En route, nous nous sommes arrêté à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe pour voir les bateaux de la route du Rhum, nous sommes allés à Marie-Galante, à Saint Barthélémy ou nous avons vu le voilier Fleur Austral et son propriétaire Philippe Poupon, puis Saint Martin.

IMG_9209

Bateau à l’arrivée de la route du Rhum

IMG_9223

Fort-de-France

IMG_9273

Voilier de Philippe Poupon, Fleur Australe, qui vient de rentrer d’un voyage en famille dans l’Antartique …

La famille de Mardaline nous a excellemment bien reçu. Nous étions ravie de rencontrer la famille de mon filleul et de découvrir l’île de Saint Martin dont une partie est française et l’autre est hollandaise : une île, 2 pays. _DSC5699 La bas, on a aussi vue les dégâts causé par la tempête tropicale qui est passée quelques semaines auparavant : triste et impressionnant de voir tout ces voiliers échoués sur la côte. IMG_9300 Après avoir passé quelques jours sur Saint Martin, il était temps pour nous de partir vers la Colombie, à Carthagène. Nous voulions traverser la mer des Caraïbes avant Noël avant que les alizés soient trop fort et afin de rendre notre dernier grand passage vers le canal de Panama le moins inconfortable possible. Nous voulions passer Noël et le nouvel an dans une des plus belles villes des Caraïbes et aussi nous poser pendant plusieurs semaines afin de préparer le bateau pour naviguer jusqu’en Nouvelle Zélande. Car en route, les possibilités pour réparer sont quasiment inexistantes. Seul Tahiti (à mi-chemin) permet de faire quelques réparations à des prix exorbitants. Alors, nous avons choisi de nous poser quelques semaines dans la magnifique ville de Carthagène en Colombie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>